God save Tony

The Queen relate les semaines difficiles de la famille royale d’Angleterre, suite à deux événements historiques : la mort de Lady Diana, et l’avènement au pouvoir d’un premier ministre aux tendances réformistes, Tony Blair. Centré sur le personnage d’Elizabeth II, avec qui l’actrice Helen Mirren partage une ressemblance saisissante, le film évoque les efforts déployés par le premier ministre pour améliorer l’image de la famille royale, souvent critiquée pour sa distance et son indifférence dans les jours qui ont suivi la mort de Lady Di. Sans tomber dans le docu-fiction, le film est agréable à regarder, notamment grâce au jeu très sobre des acteurs, tout en conservant, au moins en apparence, une certaine rigueur historique (de nombreuses images d’archives viennent en effet ponctuer les scènes reconstituées). Relativement objectif quant aux membres de la famille royale, on peut reprocher au réalisateur un certain consensualisme vis-à-vis de la personne de Tony Blair, qui passerait presque pour le pourfendeur de toutes les injustices. Malgré certaines longueurs, The Queen réussit donc le défi d’être instructif tout en restant divertissant, et ce malgré un thème qui aurait pu être on ne peut plus soporifique.