Critique du film "X-Men : le commencement"

« X-men : le commencement » est le 5e film de la saga des « X-men », c’est-à-dire un film de science-fiction. Comme dans les précédents épisodes, les effets spéciaux sont toujours aussi bien réalisés et impressionnants.

Ce 5e épisode, qui en fait aurait dû être le premier, explique la genèse des aventures des « X-men » et l’origine de l’opposition entre les deux clans. Le film est cette fois encore centré sur l’histoire d’un personnage, avec la justification de son comportement, qui trouve son origine dans le passé. Il est ici question de la période nazie, et de la cruauté envers les personnes de nationalité différente.

Les thèmes du film « X-men : le commencement » sont donc le racisme, l’opposition de deux grandes puissances en général (2 cas : Etats-Unis/Russie et 2 groupes de « X-men »), ainsi que l’opposition entre le bien et le mal.

Le message que souhaite passer le réalisateur, à travers son film, est que les êtres humains sont conditionnés par les faits et évènements marquants vécus dans leur passé, qui conditionnent ainsi leur présent car ils sont marqués et traumatisés pour la vie. Il montre également l’importance des souvenirs, qui ont pu être enfouis et qui ressortent tôt ou tard, parfois lorsqu’on ne s’y attend pas.

Le seul point négatif, pour moi, dans ce 5e film sur les « X-men » serait plutôt les clichés que l’on voit sur les Russes et les Américains, avec les accents exagérés notamment, et les mentalités accentuées.

Par conséquent, il s’agit d’un film tout public.