Critique du film "La fille du puisatier"

Il s’agit d’un drame, tiré d’un livre de Marcel Pagnol, dont les thèmes sont le pardon, les convenances et bienséances, l’honneur, la famille et le mépris. Il y est clairement établi que si un membre de la famille fait honte au chef de ménage, il sera répudié, ce qui se passe encore actuellement dans certaines cultures. Il s’agit également d’une ode à la tolérance et à la capacité de pardonner une erreur à un être cher.

Outre ses magnifiques lieux de tournages (vues de la campagne), le film étonne par sa fraîcheur malgré la profondeur de la psychologie des personnages et toutes les émotions qu’il véhicule. « La fille du puisatier » se regarde donc avec beaucoup d’attention mais de détente.

Par ailleurs, la prestation de Daniel Auteuil est tout à fait remarquable, ainsi que l’accent provençal qu’il a dû adopter pour le film, et qu’il imite à merveille. Face à lui, Kad Merad se défend très bien aussi. On voit ainsi que Kad Merad peut jouer aussi bien des rôles de comique que, dans ce cas-ci, un rôle plus sérieux. Il est cependant dommage que face à deux acteurs si talentueux, Astrid Berges-Frisbey reste effacée et ne fait pas le poids.

Ce film est destiné à un public adulte et amateur de Pagnol.