Critique du film "Destination finale 5"

« Destination finale 5 » est un film d’horreur et de suspense, qui est le dernier volet de la série du même titre. Celui-ci a été conçu en 3D, et les effets sont assez réussis. Notamment, le début du film commence par le générique, durant lequel des morceaux de verre ensanglantés s’échappent de l’écran. On voit également les effets 3D lors des morts (pieu…).

Le scénario est le même que dans les épisodes précédents : on découvre les futures victimes, l’une d’entre elles rêve de la catastrophe, la catastrophe en elle-même, les victimes qui en réchappent, puis la mort qui les poursuit à nouveau. Rien de nouveau donc… A défaut d’être surpris, le spectateur se demande simplement de quelle manière mourra la victime suivante… Il y a donc moins de suspense que dans le premier épisode de la saga « Destination finale ». Le point fort de « Destination finale 5 est qu’il boucle la boucle, ce qui permet de comprendre qu’il n’y aura pas de 6e film sur le même sujet. Notons également une nouvelle idée introduire dans ce 5e volet : « tuer ou être tué ».

Par contre, aucun des acteurs n’est marquant, au point même que si l’on en remplaçait un, le spectateur n’y verrait que du feu et n’en serait pas dérangé. De plus, c’est toujours la même histoire qui revient… La seule originalité réside dans la mise en scène de chaque mort.

Les thèmes exploités sont les mêmes que dans les films précédents : la mort et le destin. Quant au message du réalisateur, il est toujours aussi simpliste que dans les autres « Destination finale » : on ne peut pas échapper à son destin, la mort est inéluctable.

Par conséquent, s’agissant d’un film destiné avant tout aux adolescents et jeunes adultes fans des films d’horreur et gores.