décevant !

Il s’agit ici du 3e volet de la saga « Le monde de Narnia », film épique de type conte et aventure.

Le thème de ce film est la persévérance, la croyance dans le monde imaginaire, l’ambition et le courage. Le message que veut faire passer le réalisateur de ce film est que l’on peut se surpasser avec la volonté, et qu’une personne peut se révéler autre que l’apparence qu’elle donne.

Ce 3e épisode est plutôt décevant par rapport aux deux premiers. En effet, il n’est plus question du monde enchanté avec les créatures magiques, des beaux décors du monde de Narnia, mais simplement d’une odyssée en mer, sur un bateau n’ayant rien d’extraordinaire. De plus, deux personnages principaux ont été abandonnés : les deux enfants aînés, remplacés par un cousin de type rabat-joie.

De plus, la 3D était inappropriée pour ce type de film, étant donné qu’il n’y avait quasi aucun élément à mettre en relief. Le relief est donc à peine perceptible au niveau des personnages et n’apporte pas grand-chose d’intéressant au film, auquel aurait amplement suffi les deux dimensions habituelles.

Cependant, on peut noter la prestation de Georgie Henley (la jeune Lucy), quoique manquant un peu de punch quand même.

En bref, « Le monde de Narnia 3 » plaira avant tout aux enfants, qui n’y verront que du feu par rapport à la qualité de ce 3e chapitre de la série.