Avis aux adeptes de Matt Damon !

Il s’agit d’un thriller, mêlant habilement beaucoup de suspense avec un peu de science-fiction, et dont les thèmes sont le libre arbitre et le destin.

En effet il est question, dans « L’agence », d’un homme qui, après avoir compris quel était l’avenir qui lui était réservé, décide de faire ses propres choix, et de prendre son destin en main au niveau de sa vie amoureuse. L’intrigue s’articule donc autour d’une décision qu’il doit prendre, en sachant que choisir une voie, c’est toujours renoncer aux autres possibilités. L’importance de la volonté est ici mise en avant.

La théorie avancée ici par le réalisateur est celle du destin. Les êtres humains ont-ils le choix, ou sont-ils guidés par des forces supérieures ? Leur vie est-elle planifiée, les évènements sont-ils prévus à l’avance ? Et si tout était écrit, que l’on ne pouvait rien y faire ? C’est une grande question à laquelle répond en partie la religion catholique, ou même toute autre religion, dont l’idée principale tourne autour de l’intervention divine.

Une deuxième théorie présentée dans le film est également celle du chaos, appelée communément « l’effet papillon ». Elle se résume par une petite question : « Un simple battement d’ailes d’un papillon peut-il déclencher une tornade à l’autre bout du monde ? ». Dans le cas présent, cette théorie est explicitée par le fait qu’une intervention quelconque pour modifier le cours des choses n’apporte pas forcément un élément positif, que tout choix engendre forcément des conséquences qui peuvent être néfastes aussi bien pour soi-même que pour autrui.

On voit également les effets de la décision prise par le personnage principal, suite à un dilemme qui a été posé et dont le choix, quel qu’il soit, aurait changé sa vie du tout au tout. Mais on découvre également, de manière très brève, comment aurait été son avenir s’il avait pris la décision contraire, ce qui est très intéressant et impossible dans la réalité.

En ce qui concerne les théories et leur concrétisation, ceci est fait de manière très originale pour représenter une idée somme toute très abstraite. Les effets visuels sont bien au service de l’intrigue, les décors bien créés et la musique accompagnant bien les moments de suspense et ceux, plus rares, de calme.

En conséquence, « L’agence » est un film qui plaira avant tout à un public adulte, et ne conviendra pas à des personnes immatures ou trop jeunes.