Beau mais lent

L’histoire est de prime abord simple. Un homme emmène sa femme et ses deux enfants ( un garçon et une fille ) en villégiature dans la maison de son père. Un soir, sur la terrasse (la lumière de cette scène est magnifique ), la femme exprime à son mari le besoin de s’enivrer et lui confie après avoir bu un verre qu’elle attend un enfant...qui n’est pas de lui. Le mari se voit alors confronté à une réalité aux complexités qui lui échappent.

Les scènes de ce film sont d’un tel esthétisme que nous sommes face à un véritable chef d’oeuvre à ce niveau. La manière dont l’eau, l’herbe, le mur, le champ, le feu...est filmée est à couper le souffle tant c’est beau ! Il faut pouvoir se détacher de la lenteur de l’histoire pour l’apprécier. Je n’y suis malheureusement pas arrivée et malgré la beauté des scènes, le film m’a paru long. Un film esthétique et psychologique à conseiller à un public averti !