Atonement de Joe Wright

Qui a commandé du tragique ?

Aïe, encore un film dont le but est de faire pleurer dans les chaumières. Quel dommage de creuser si profondément dans la sensiblerie, ce film aurait pu exister et trouver sa place s’il n’était pas tombé dans les travers de la tragédie. Il ne fait malheureusement qu’allonger la longue liste des films à mouchoirs.

On commence avec une bonne introduction, des effets de montages intéressants, des flash-back bien posés mais là encore la répétition se fait lourde, les idées sont bonnes mais finissent par s’essouffler.

Un coup dur pour le moral car pour peu que l’on ne soit pas dans un bon jour, on en sort encore plus déprimé et pour les natures heureuses qui veulent le rester, tentez plutôt la promenade.

Ce qui peut ressortir d’Atonement, c’est peut-être James McAvoy et Saoirse Ronan la petite fille qui joue la sœur de Keira Knightley, ils donnent juste envie d’être redécouverts ailleurs dans une œuvre plus sincère, moins lisse.

Assia