It’s a free opinion

A chaque fois que je vois un film de Ken Loach, je me trouve confronté au même dilemme : doit-on juger ce qu’on vit en fonction de son discours, politique, social ou plutôt à travers ses méthodes de mise en scène (qui sont ceux qui devraient apporter de la substance au film : en cinéma c’est la forme qui fait le fond).

Je suis conscient qu’avec ce que je vais dire, je vais mem mettre à dos une partie des lecteurs progressistes mais je dois avouer que je trouve le film de Loach singulièrement dépourvu d’intérêt cinématographique.

Je rappelle à ceux-ci qu’on peut aborder une thématique sociale tout en faisant du bon cinéma (je citerai l’excellent "Moonlighting" de Jerzy Skolimowski ou, pour ne pas sortir du cas Loach, "Hidden agenda", pour moi la meilleur oeuvre de son réalisateur à ce jour).

Le problème du film de Loach est que la mise en scène ne dépasse pas celle d’un téléfilm et elle n’apporte rien aux personnages ni à l’histoire).

"It’s a free world" reste néanmoins un film attachant grâce au travail des acteurs, tous excellents et au fait que Loach évite de tomber dans le manichéisme (le personnage d’Angie est capable du meilleur mais aussi du pire pour arriver à ses fins).