Le 13, un chiffre décidemment prophétique.

Troisième volet des aventures de Dany Ocean et sa bande, Ocean’s thirteen nous plonge à nouveau dans l’univers tellement glamour des casinos de Las Vegas et des cambrioleurs de haut niveau. Après la catastrophe insipide qu’avait été Ocean’s 12, Steven Soderbergh tente de se rattraper en misant sur les éléments qui avaient faits le succès du premier épisode : luxe, technologie, humour, strass et paillettes. Hélas, si le premier épisode avait constitué un divertissement de bonne facture, le choix de ces arguments marketing avait déjà semblé quelque peu dépassé, tant la concurrence sur ce segment de type de films est féroce. Les films mettant en scène des semi-malfrats charismatiques évoluant dans des environnements de rêve se sont en effet multipliés à outrance depuis la moitié des années 90 avec des réussites diverses. Malheureusement, Ocean’s 13 n’innove pas du tout dans le domaine : même s’il contient quelques moments de grâce et, comme à chaque fois, un casting plus qu’agréable, il ne restera au final qu’un film très moyen qui brillera surtout par son manque d’originalité.