On s’y croirait.

Film de fiction très largement inspiré de faits historiques, The Last King of Scotland (TLKS) nous conte la vie d’Idi Amin Dada, président despotique de l’Ouganda, et icône presque caricaturale des dictateurs africains du 20ème siècle. Le film est centré sur la vie de Nicholas Garrigan, médecin personnel du dictateur, dont la perception va passer d’une admiration presque sans failles à un dégoût profond, au fur et à mesure qu’il prend consciences des exactions commises par le chef de l’état. Si le personnage principal n’a pas réellement existé, il est le condensé de trois personnages historiques ayant réellement cotoyé de près Idi Amin Dada. Cette proximité avec la vérité historique se ressent très fort dans le film, celui-ci prenant presque des allures de documentaire à certains moments, tant le réalisme qui s’en échappe est puissant. Au niveau des acteurs, Forrest Whitaker est tout simplement époustouflant dans son interprétation du tyran, quelque part entre crapule sanguinaire et enfant trop gâté. En résumé, le film trouve un très bon équilibre entre documentaire rébarbatif et fiction inventée de toutes pièces.