J’ai beaucoup aimé ce film.

J’ai beaucoup aimé ce film. Il m’a fait retrouver avec plaisir le monde de Narnya que je n’avais plus abordé depuis mon enfance avec le dessin animé « Le Lion et la Sorcière Blanche ». L’adaptation est très réussie.

C’est un très beau conte de fée qui reprend les thèmes classiques du bien contre le mal et de la glorification des vertus comme le courage, l’honnêteté, le pardon ou le sacrifice. On ressent clairement la différence entre le monde réel, dur, gris, n’offrant pas de prises et ce monde fantastique plein de couleurs où l’on trouve si naturellement sa place et où tout est possible. Ca fait rêver…

L’histoire est prenante et pleine de rebondissements. L’action est très présente même si on peut reprocher que le début est un peu lent. Mais ce n’est que pour mieux planter le décor et que tout puisse s’enchaîner plus naturellement ensuite. On est vite conscient que ce récit n’est qu’un épisode dans une saga plus longue. Il y a eu un avant et il y aura un après et ça titille agréablement l’imagination.

Du côté des personnages, ceux-ci sont bien amenés et cohérents. On sent bien qu’aucun n’est creux même si on ignore la plupart du temps pratiquement tout d’eux. On y croit tellement chacun à une vie propre bien définie (les anecdotes de castor ou les mimiques du conducteurs de traîneau de la sorcière sont savoureuses). A la limite, les jeunes humains sont ceux qui ressortent le moins malgré leur rôle central. Mais après tout, ce sont eux les étrangers à Narnya.

Mais le point fort du film, c’est sa qualité visuelle. On en prend plein la vue à chaque instant. Que ce soient les décors ou les créatures, tout est magnifique et a un tel aspect d’authentique qu’on rentre dedans tout naturellement et qu’on s’émerveille avec les héros en découvrant ce monde si étrange et féerique. C’est vraiment splendide.

En fait, si j’ai quelque chose à reprocher c’est que tout s’enchaîne trop vite dans la deuxième partie. J’aurais vraiment apprécié que le film dure un peu plus longtemps et prenne un peu plus son temps sur la fin, particulièrement à la bataille finale. Vu l’aspect fantastique des combattants (centaures, minotaures, félins, gryphon et autres bêtes mythiques), on en aurait bien repris une tranche. Mais bon, le film fait déjà 140 minutes…

Certain lui reprocheront son côté un peu trop enfantin mais moi j’ai adoré cette ambiance : quel plaisir de pouvoir retomber en enfance le temps d’un film…

C’est un gros coup de cœur et je le conseille vivement.