Nos amies les bêêêêêtes

Grâce à l’idée burlesque qui fait son originalité, Black Sheep a profité d’une attente effervescente au sein des milieux autorisés. Malheureusement, comme bien souvent, l’attente nourrit les phantasmes et les phantasmes sont rarement satisfaits. Au final, le film est honnête mais manque cruellement d’une exploitation intelligente de sa bonne idée. Trop rapidement mis au devant de la scène, les moutons transgéniques tueurs inondent le film qui ne parvient pas à transcender dans le délire son sujet et se contente de le démultiplier. Or, trop de moutons tue le mouton, c’est bien connu. Mais malgré cette déception, Black Sheep se laisse regarder et on se surprend à sourire face aux gags potaches et bon enfant de cette comédie horrifique écologique sans prétention. A consommer en troupeau.