Décrochez l’étoile !

Voilà un film qui avait tout pour être brillant. Un réalisateur talentueux (Layer Cake !!!) en la personne de Matthew Vaughn, un casting comptant dans ses rangs l’eternellement sublime Michelle Pfeiffer et un sujet qui annonce la couleur (étincelante) du conte de fée !Alors, est-ce que l’objectif est atteint ?

Il faut d’abord souligner le respect avec lequel le réalisateur traite ce monde féerique, à des années-lumière d’un Shrek, on peut plus facilement comparer ce film au « Princess Bride » de Rob Reiner (référence nettement plus flatteuse). Oui, on rigole, oui on taquine le genre mais non, on ne se moque pas (le flegme anglais doit y être pour quelque chose).

Stardust parvient donc à nous entraîner dans son univers sans trop de difficulté. Le postulat classique d’ « itinéraire plein d’embûches qui fera de toi un homme mon fils » se prêtant assez bien à l’exercice.

Le problème se situe plus loin dans le dévelopeemnt de la trame car plus l’histoire avance plus elle se perd dans des méandres inutiles. Et l’apparition de Robert de Niro après 1 heure d’aventure n’arrange guère les choses même si le comédien prouve une nouvelle fois son aisance dans le registre comique.

Malgré quelques très bons moments, le bilan reste finalement assez mitigé. Tel une étoile filante traversant le ciel, ce second film de Matthew Vaughn ne fera qu’un passage éclair dans notre mémoire !