Vous allez rire...jaune !

Après tellement d’années à dérider nos zygomatiques, pourquoi déserter la petite lucarne pour le grand écran ? La famille la plus populaire du globe commençait-elle à se sentir un peu trop à l’étroit à la télé ? Comment transposer un format de 20 minutes en un film de 90 sans tomber dans les travers habituels de ce genre d’entreprise (remplissage, manque de souffle, ...) ? Ces questions furent évacuées dès l’excellente première scène qui vint mettre un terme au suspense insoutenable.

C’est pas compliqué, si vous aimez la série vous aimerez le film et c’est là tout le paradoxe ! En effet, le métrage ne révolutionne pas le travail de Matt Groening, il l’adapte juste au media concerné (ce qui n’est déjà pas si mal !) et cela suffit. L’animation est donc plus soignée, le script plus étoffé (le background de la série permet de rentrer très vite dans le vif du sujet vu qu’on ne doit plus présenter les personnages !) et Springfield n’a jamais paru aussi grand.

Toujours en phase avec l’actualité, les multiples références font mouches. Si on est avant tout là pour rire, hé bien sachez qu’on ri... mais avec esprit. Pour le reste, Homer est en grande forme et toute la clique est au diapason.