Du noir pour pas grand-chose

Ce film se veut sans doute un conte noir, mais n’y réussit que dans le style, puisqu’il manque cruellement de cohésion et de déroulement même de l’histoire. Il commence comme une chronique noire des familles de drogués et parents abandonniques et utopistes, pour très vite verser dans le pas grand chose, voire le n’importe quoi. Sur quelque chose de vraiment très glauque, on scotche un style fantastique féerique pour donner un genre d’ovni cinématographique. J’ai cependant apprécié la beauté plastique de ce film, qui mixe joyeusement ambiance seventies et halloween, Barbie et Elephant man.