Boirais-je de ton eau ?

Ce film, divisé en trois parties, est emporté. J’ai bien aimé la partie historique, grandiose, ainsi que la partie au présent qui est très émotionnelle, et où l’on voit quelqu’un d’hermétique mais non dénué de sentiments refuser la fatalité ; c’est particulièrement touchant et lyrique, exalté. Par contre la partie au futur devient fort philosophique et new age, c’est un parti pris qui s’assume mais qui n’est pas forcément bien maîtrisé. Au niveau graphique également, dans cette partie, on sent une volonté qui se déforce un peu elle-même, notamment par le fait d’éléments graphiques (on revient trop sur l’analogie "écorce-peau"...) Agréable film tout de même, plein d’espoir que cet arbre de vie/fontaine de jouvence.