Sauve qui peut les poulets

Sauve qui peut… les poulets

Ce documentaire vise à interpeller le consommateur sur les origines et la qualité des aliments (en particulier le poulet) qu’il trouve dans son assiette. L’auteur utilise des interviews et des reportages réalisés en Thaïlande et au Cameroun, il cherche à marquer les contrastes en alternant images idylliques et dure réalité, vision du petit producteur local et entreprise multinationale.

Tout au long du film, on ressent un mal être, une révolte interne, ce qui démontre que l’auteur a atteint son but. Aujourd’hui, je n’achète plus le poulet de la même manière qu’avant la projection. Et voila là ce que j’attendais du film : être touchée. Ce documentaire cadre tout à fait dans la société actuelle de mondialisation. Le sujet est vaste, le réalisateur le traite de différents points de vue mais à la fin du film, il reste cependant des questions sans réponses. Ce film s’adresse à un public consommateur, de plus, il est important que le spectateur soit « averti ». J’entends par là, qu’il ne s’attende pas à voir un film et qu’il soir près à se remettre en question. Ce documentaire est une porte ouverte au débat.